CONCOURS DE NOUVELLES 
Concours de nouvelles
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 

 

                                                   La vieille dame sur la route

 

 Adeline, l'insomnie n'est pas une punition, c'est un cauchemar éveillé. Tu ne sais pas de quoi tu parles si tu n'a pas  cinq années d'insomnies à ton actif. Une sorte de doctorat du réveil nocturne. Je suis diplômée, tu t'en doutes. Fini le temps où l'on pouvait s'enfoncer dans les murs de ma maison à mon insu, la nuit. Tu te souviens de ma folle jeunesse d'hypersomniaque? Aujourd'hui c'est boules Quiès, et au cas où, oreillers sur la tête en complément. Il y a toujours un hibou qui se plait à hululer ou ton chien qui entend un hérisson fureter dans les feuilles mortes et qui voudrait participer à la chasse à la limace aussi, quand le sommeil arrive. Comme le seul moyen d'y parvenir est de vocaliser dans le salon où il dort, je ne risque pas d'échapper aux festivités! Tu as tout le temps de méditer, la nuit, tu sais. Au début, tu ne comprends pas ce qui t'arrive, ensuite tu t'interroges sur les mauvais actes que tu aurais commis. Tu penses à la fois où tu n’as pas aidé ta sœur à traverser la rue, le jour où tu t'es énervée parce-que grand-mère ne trouvait plus sa veste rose, sa préférée et que tu l'as gentiment envoyée paître. Tu énumères tes pêchés de gourmandise, de luxure, d'envie. Tu t'inventes  des excuses. Vient alors le moment où tu cèdes. Tu as invité une dame chez toi et tu n'aurais pas dû, elle  s'est incrustée.

 Pas du jour au lendemain, tu vois Adeline? Petit à petit. D'abord on attend que la voiture de la vieille dame qu'on a dépannée soit réparée, trois semaines ce n'est rien pour une bonne chrétienne.,  Ensuite une vilaine bronchite s'installe et on ne peut pas mettre la vieille dame dans sa voiture réparée, de peur qu'au cœur de l'hiver, sa maladie s'aggrave. Elle tousse beaucoup et cela fait déjà une semaine que tu ne dors pas la nuit pour la veiller. Elle a l'air si fragile, son pouls semble si faible que tu en viens à te demander si elle ne décèdera pas chez toi! Alors tu t'agites, tu fais des tisanes à longueur de temps, tu prends à peine le temps de sommeiller. Tu ne supporterais pas de la mettre en terre après l'avoir sauvée, quand même! Vient le moment où, une fois guérie, elle t'explique qu'elle ne supporte plus l'idée de vivre seule. Alors là, mon amie, tu sens bien que ça devient épineux, mais tu te dis que tu as encore de la ressource. Tu es volontaire et solide, ce n'est pas une mamie qui va entamer ton moral ni épuiser ton capital nerveux. Tu te souviens de tous les obstacles que tu as rencontrés dans ta vie, tu songes aux deuils douloureux que tu as dû surmonter...et qui t'ont endurcie.

 Mais depuis trois semaines, elle a déjà ses habitudes, la vieille dame. Ses deux chats, Slim et Fast, qu'elle n'a jamais éduqués, évitent soigneusement la litière que tu disposes à chaque coin des pièces et cela fait déjà vingt-et-un jours que tu  ramasses à toute heure des déjections malodorantes. Comme on est en hiver, tu laisses les fenêtres ouvertes pour aérer, et tu as coupé le chauffage, sauf dans sa chambre, bien sûr. Tu t'habitues au courant d'air glacé qui traverse de part en part le salon, tu y remédies avec des gants, des écharpes et ta doudoune que tu ne quittes plus. Tu soignes à coup de pommades ton torticolis, qui lui aussi, ne  part pas. Tout en nettoyant, tu marches allègrement sur les  médicaments  qui traînent dans tous les coins depuis qu'elle est là... Ta locataire n'a qu'un seul défaut, et encore ce n'est pas bien méchant, elle n'aime pas beaucoup l'eau. C'est à dire que tu ne l'as jamais vue emprunter le chemin de la salle de bains depuis son arrivée. Elle évoque quelque rhumatisme passager, une contusion du poignet, et une entorse de la cheville qui l'empêche de franchir le seuil de la baignoire. Elle est aussi  très délicate pour les repas, ta bonne vieille dame. Elle ne mange pas de pâtes, ça fait grossir et doit éviter les choses grasses. Elle est chichiteuse au plus haut point. Elle joue avec les repas que tu mijotes du mieux possible pour qu'elle reprenne des forces, et que ces joues rosissent à nouveau. Non, ce qu'elle aime c'est le chocolat,  haut de gamme. J'oubliais de te dire aussi qu'il ne faut pas la laisser sans compagnie, car depuis deux mois, les factures de téléphone ont augmenté. Elle t'a pourtant avoué qu'elle était seule au monde, ce dont tu ne doutes pas une seconde vu le genre de compagnie qu'elle peut offrir.

 Tu sais, au bout de trois mois, que ta charité t'a égarée mais tu comprends qu'il est trop tard, tu vois Adeline? C'est comme ça l'insomnie. Alors crois-moi, dispense-toi de lancer ce genre d'invitation sans réfléchir, si j'avais su, ce dix janvier deux-mille, à dix-neuf-heures sur la nationale vingt, je l'aurais écrasée au lieu de la dépanner, tu comprends? Écrasée!!!

                                                                  

© 2014
Créer un site avec WebSelf